22 septembre 2017

Sonia Baudelot, cheffe du parti Avenir Laval, s’oppose à la vente et à la production de la marijuana.

Sonia Baudelot, cheffe du parti Avenir Laval, lance un appel au Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de revenir sur sa décision de légaliser la marijuana. « Je suis mère de deux enfants et je partage les inquiétudes des parents Lavallois face aux dangers sur la santé et les risques de sécurité découlant de la vente de cette drogue dans les boutiques de notre ville.», affirme Sonia Baudelot. L’adoption du projet de loi en 2018 légalisant la culture de cannabis aura un impact tragique sur nos familles.
 
Les Lavallois vivront la prolifération de cambriolages résultant de la culture de cette substance, des incidents dans les résidences et entre les cultivateurs, encore plus d’automobilistes conduisant avec des facultés affaiblies par la marijuana, sans oublier les répercussions sur notre environnement lorsque les utilisateurs de cette drogue pourront fumer dans les parcs de Laval. Cette loi ne devrait pas être perçue comme une solution pour garnir les coffres du gouvernement.
 
«Nous n’attendrons pas que le projet de loi soit présenté et adopté pour mesurer les impacts, il vaut mieux prévenir que guérir.», soutient Sonia Baudelot.
 
Pas dans ma Ville
 
Notons que la majorité des québécois, 58%, sont défavorables à l’idée de voir un point de vente de cannabis dans leur quartier.

Imprimer Courriel

 Parti Avenir Laval

C.P. 69021 Sainte-Dorothée,
Laval, QC H7X 3M2

Téléphone (514) 825-9852
Courriel: info@avenirlaval.com
Communications: com@avenirlaval.com